Hey ! Est-ce que tu aimerais savoir comment ne plus te retrouver dans cette situation où tu te sens complètement seul au monde ? Oui ? Sûr ? Ok, alors on va voir ça ensemble tout de suite.

 Si tu regardes cette vidéo c’est que toi aussi tu t’es déjà senti seul, ou que tu te sens seul en ce moment ou encore que tu as peur de l’être dans le futur, et que tu veux savoir comment ne plus angoisser à la seule idée de la solitude.

Mais avant de parler des solutions, voyons un peu ce qu’est la solitude :

D’après le Larousse, la Solitude est : état d’une personne qui est seule momentanément ou habituellement.

Et ça, on pourrait dire que c’est la définition de la solitude physique. Tu es physiquement seul, sans personne autour de vous ! Et cet état de solitude peut être voulu consciemment ou non.

Mais j’ai trouvé une définition, qui correspond beaucoup plus au sujet que l’on va traiter aujourd’hui, et cette définition est du cher Grégoire Lacroix qui nous dit : « la vraie solitude c’est quand vous attendez n’importe qui “.

Alors oui, ça paraît un peu désespéré, mais si t’es un peu honnête avec toi-même, tu admettras que parfois c’est carrément le cas ! Parfois on se sent tellement seul qu’on veut juste être avec « quelqu’un », pourvu qu’il soit de la race humaine…ou pas…d’ailleurs, ça n’a pas vraiment d’importance ! 😉

Et j’insiste bien sur le terme « on se sent », car la solitude, quand elle est mal vécue, qu’elle est source d’angoisse, elle est avant tout une sensation, une perception. C’est donc totalement subjectif ! Je me souviens quand je me sentais seule, je ressentais comme un vide intersidéral que personne ne pouvait combler. Et même si je savais au fond de moi que rien ni personne ne pouvait le combler, j’essayais quand même de trouver ce que j’appelle « des combleurs » : et pour moi, c’était la bouffe, c’était les films…et c’était aussi les hommes ! Je me servais d’éléments à l’extérieur de moi, pour combler des manques à l’intérieur de moi. Et ça, ça n’a juste aucun sens ! Non, aucun !

Quand tu te sens seul, tu utilises différents mécanismes de coping et le point commun entre ces divers mécanismes est que tu t’accroches à quelque chose, ou à quelqu’un, que ce soit un membre de la famille, ou un partenaire romantique…tu t’y accroches comme à une bouée de sauvetage ! 

Et quand tu fais ça, les relations que tu entretiens avec les autres manquent de profondeur et de sincérité. Tu as du mal à voir l’autre tel qu’il est car tu le vois principalement, pour un objet, pour ce qu’il t’apporte car son rôle, qu’il a accepté…entre parenthèses, est de combler tes manques, combler le vide en toi.

Si t’es en couple, par exemple, cette attitude est hyper néfaste car même si tu sens que la personne avec laquelle tu es n’est pas faite pour toi, tu vas te convaincre que c’est le cas, tu vas rationnaliser, avec des phrases du genre « non, mais tu comprends, je trouverai pas mieux, c’est sûr ! »,  ce n’est jamais, jamais, jamais vrai !!! ou encore « tout n’est pas parfait, oui mais euh… il a des qualités quand même … »  oui, je suis sûre que Hitler aussi avait des qualités ! 

Alors STOP, aujourd’hui est un nouveau jour, c’est le 1er jour où tu arrêtes de te sentir seul. Et on va voir ensemble comment. Si tu suis ces 3 étapes, ça devrait déjà aller beaucoup mieux !

1. METS DES MOTS sur la solitude. Mais attention, quand je dis mets des mots, je ne parle pas de te répéter en boucle ce que tu te répètes déjà aujourd’hui quand tu te sens seul. Tu vois de quoi de quoi je parle ? Le style de discours désespéré ?  « j’en ai marre, je suis seule…je vais finir toute seule…je me sens tellement tellement seule… !!!…Hein ? Non, pas ça ! Ici, il s’agit plutôt de mettre des mots sur ton ressenti. Ressens ce que ça te fait d’être seul et accueille ces émotions qui surgissent. Personnellement, ça m’aide de mettre une main sur le cœur. Oui, car la réponse ne vient pas du mental, et mettre ta main sur ton cœur, va t’aider à focaliser ta conscience à ce niveau-là. Ensuite, parles-en, écris-le. Fais-les sortir de toutes les manières possibles.

2. ACCEPTE la solitude. Ca sert à rien de se battre contre elle, ni de la nier. Elle est bel et bien présente, et la nier équivaut simplement à nager à contre courant. Et tu sais que ce à quoi tu résistes, persiste ! Quand tu acceptes une situation, une partie de toi, ou quand tu acceptes totalement qui tu es et où tu en es, un phénomène très étrange se passe. L’énergie vitale circule à nouveau de manière fluide et harmonieuse dans ton corps, dans ton cœur et un poids immense se lève, tu te sens plus léger et tu te sens bien plus confiant en l’avenir incertain.

3. RECONNECTE AVEC TOI-MÊME. Quand tu te sens seul ou que tu as peur d’être seul, c’est que tu ne communiques pas avec toi et que tu es détaché de tes propres émotions. Il y a plusieurs façons de se reconnecter à soi. Ca passe principalement par des activités artistiques ou sportives. Oui, car ceux sont des activités qui font appel à ton inspiration, et donc pas au mental. Fais quelque chose qui t’inspire, qui te donne de la joie. Ce peut être aussi varié que la poterie, la cuisine, la peinture, la musique, la danse…T’as pas forcément besoin au début d’aller prendre des cours avec du monde. Le but ici est que tu te reconnectes à ta richesse intérieure, à ce qui te fait plaisir. Le but est que tu te réconfortes par toi-même, que tu apprécies de passer du temps seul avec toi. Et finalement, tu réaliseras que quand tu es avec toi, tu n’es pas seul. Et comme le disait Pierre-Claude-Victor Boiste, « La solitude ravive l’âme et les sens » 

Avant que tu mettes en place ces actions, il faut que tu saches que la sensation de solitude elle ne date pas d’hier. Elle est née dans l’enfance, sous la forme d’une perception de danger, (solitude = danger) ou une perception de ne pas être aimé pour ce qui tu es, et elle s’est transformée en dépendance affective en grandissant. Et les conséquences peuvent être le déni de sa propre personne pour plaire absolument à l’autre, le déni de ses propres désirs, la détermination de sa valeur par l’autre et la sensation qu’on ne peut pas vivre sa vie sans l’autre. Donc si tu n’arrives pas à obtenir des résultats tout de suite avec cette méthode, pas d’affolement. Accroches-toi et continues cette pratique tous les jours.

Et rappelles-toi toujours que quand madame la Solitude pointe le bout de son nez, c’est une super opportunité pour te recentrer sur toi, pour savoir ce dont tu as vraiment besoin, pour te reconstruire même et t’aimer à chaque moment, dans le moment présent. Et tu verras que quand tu seras à nouveau connecté à toi-même, tu découvriras à quel point tu as de la valeur, tu n’auras plus peur d’aller au cinéma ou au resto seul, tu n’auras plus peur de quitter une relation qui ne te rend pas heureux, et tu n’auras plus peur d’exprimer tes opinions à voix haute même si elles vont à l’encontre de la majorité !

Alors, tu te sens prêt à mettre en place ces 3 étapes ? Dis-moi sur une échelle de 1 à 10, dans les commentaires, à quel point tu te sens prêt et quelles exercices tu as préféré. Si tu est à moins de 8, dis-moi ce qui te manque pour y arriver.

Si tu as besoin d’aide pour mettre en place ces actions, ou si tu veux qu’on voit ensemble ce qui te bloque aujourd’hui, alors envoie-moi un email à natacha@thatwavylife.com pour un  accompagnement personnalisé.

Et rappelles-toi, la vie est faite de vagues, alors surfe-les !

« Life is wavy, so ride it ! »

TU VEUX VOIR LA VIDEO ? CLIQUE SUR LA PHOTO!

Subscribe To Our NewsletterJoin our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

Super! Tu t'es bien inscrit et tu vas pouvoir télécharger ton Planificateur!